Lors de l'émission "Sans détours" diffusée sur la radio sur internet Cameroon Voice, dans son édition du 20 décembre 2009, un représentant du pouvoir a semblé ne pas comprendre en quoi le bulletin unique était une bonne chose pour les électeurs camerounais. Voici donc un exemple de bulletin unique, celui qui a permis à l'ANC de Mandela d'avoir la majorité.

Le bulletin de vote unique de 1994 en Afrique du Sud : Mod_le_bulletin_vote_l_gisl_Af_Sud : 1 page pour tous les partis politiques (il y en a 19)

A la même période, en 1997, voici un exemple de bulletin par lequel le RDPC "organise" les élections : Mod_le_bulletin_vote_l_gisl_Camer  : il y a 1 page par parti. Calculez le coût pour les 25 partis plus ou moins réellement existants au Cameroun, sans compter les 150 autres qui n'existent que pendant les élections pour distribuer des prébendes aux fossoyeurs de "l'opposition".

Mandela, a également été élu par le même type de bulletin. Pourquoi Mandela ?

Pour mettre en contraste d'un côté, un grand homme d'Etat, un homme qui a sacrifié 27 ans de sa vie pour les siens, a été capable de choisir de n'effectuer qu'un seul mandat présidentiel, alors qu'il n'avait, lui, aucun problème de santé !!!

Et de l'autre côté, un petit homme d'appareil, un dictateur, qui a choisi de pourrir la vie de leur peuple depuis 27 ans, et ne veulent pas abandonner un éternel "dernier" mandat de 7 ans !!!

L'un a été élu grâce à un bulletin unique, l'autre est obligé de recourir aux bulletins multiples, pour racheter contre 5000 FCFA, les bulletins des autres candidats. Et comme il a précarisé la population, comme il a rendu le Cameroun Pays Pauvre Très Endetté, certains parmi ce peuple qui a faim, préfèrent prendre les 5000 FCFA pour manger de la viande au moins une fois encore, pusiqu'ils n'en mangent presque plus. "De toutes les façons qu'on vote contre ce dicateur ou pas, le résultat est le même. Alors autant au moins manger ses 5000 FCFA, il nous doit au moins ça" se disent-ils.

Le bulletin unique peut permettre au RDPC (qui utilise les moyens de l'Etat pour ses besoins propres) de faire de grosses économies :-) et à l'Etat d'économiser au moins 30 % du coût total des élections, car l'un des grands postes de dépenses électorales, ce sont les impressions des bulletins de vote.